Lettre d'amour à une génération mise à part

Alors que je quitte à mon tour l'église institutionnelle, je désire partager l'amour que Dieu porte à ceux qui veulent vivre l'Église autrement.

Icône horloge 6 min

amour  consécration  discernement  fin des temps  persévérance  présence de Dieu  réveil 

Stylo plume sur une lettre manuscrite bordée de fleurs violettes

Aujourd’hui marquait mon dernier jour comme membre d’une église institutionnelle. Après 45 années, ma famille et moi sortons des murs. Nous rejoignons cette assemblée dispersée, faite d’amoureux de Jésus qui ont fait ce choix ou qui parfois n’ont pas trouvé leur place. C’est à vous que je m’adresse avec amour aujourd’hui de la part du Seigneur : je suis heureux de vous rejoindre.

Vous n’êtes pas insensés, vous êtes passionnés

Oh combien vous êtes aimés de Jésus-Christ ! On pu vous dire que vous étiez bizarres, rebelles, trop sensibles. En tous cas, vous ne vous reconnaissez plus dans l’Église qu’on vous impose. Malgré vous, c’est l’amour du Christ et de sa vérité qui vous ont poussé à chercher quelque-chose d’autre. Il est arrivé à certains parmi vous de constater et même de subir les défaillances de ces systèmes. En toute conscience, malgré votre désir de ne toucher à aucun “Oint de l’Eternel” vous avez oser prendre position pour votre propre vie.

Le véritable chrétien, par nature, est rebelle à ce qui est humain et docile à ce qui est de l’Esprit.

Le véritable chrétien, par nature, est rebelle à ce qui est humain et docile à ce qui est de l’Esprit. C’est peut-être l’absence d’une odeur de vie dans ce que vous avez vu qui a fait réagir votre coeur et votre esprit : “Il y a quelque-chose qui cloche, quelque-chose d’inacceptable”. Vous savez que la vie chrétienne devrait être plus simple et plus vraie. Pour certains parmi vous, vous avez été condamnés par les hommes (mais non par Dieu).

Vous n’êtes pas une dérive : l’évangile de Christ est folie pour la chair. Mais vous, vous êtes attachés à cet évangile, vous êtes donc sages du point de vue de Dieu. Il a senti jusque dans ses narines la bonne odeur de votre passion et votre désir ardent de vivre selon son enseignement. Vous êtes des amoureux, Jésus le sait.

Vous n’êtes pas abandonnés, vous êtes mis à part

Combien cette épreuve a parfois été dure pour plusieurs ! Qu’il est douloureux d’être séparés d’autres chrétiens qui vivent dans un certain formalisme, loin de son illusion de sécurité. Incompris, inadaptés, incapables ? Sachez-le, vous vivez le même sentiment que les premiers chrétiens. L’institution religieuse juive combattait le christianisme comme une branche rebelle à mater. La foi des premiers disciples de Jésus étant aussi brûlante que coûteuse, aussi inarrêtable que douloureuse.

Dieu se consacre une génération qui l’aime vraiment.

Ne vous inquiétez pas et prenez courage ! Vous n’avez pas été abandonnés par le Seigneur, mais mis à part. Par amour, vous avez été retirés pour être protégés. Oui le Seigneur vous a littéralement préparés pour former les rangs de son armée souterraine. Il vous cache au creux du rocher. Comme il a mis à part le peuple d’Israël parmi les nations, comme il a mis à part les premiers chrétiens, Dieu se choisit une génération qui l’aime sans compromis pour être la racine de Son Épouse bien-aimée. Vous êtes une génération consacrée.

Vous n’êtes pas seuls, vous êtes le peuple de Christ

La mise à part se vit au désert. Souvenez-vous du peuple d’Israël sorti d’Egypte, d’Elie et des prophètes cachés de l’Eternel, de Jean-Baptiste “une voix dans le désert”, de Jésus Lui-même tenté au désert avant son ministère, des “pères du désert” (parmi les premiers chrétiens dispersés), ou du “désert” des huguenots. Tous les mouvements de l’Esprit de Dieu ont conduit ses enfants vers des endroits de solitude. Dieu sait qu’elle vous pèse car l’Église est appelée à s’unir et non à l’exil.

Cet exil est utile. Il permet la sanctification et la préparation.

Mais cet exil est utile. Il permet la sanctification et la préparation : sanctification par la purification des souillures de ce monde et préparation du chemin pour la venue de Jésus. La dispersion permet aussi de répendre les graines sur un territoire plus vaste. N’oubliez pas : la persécution des premiers chrétiens a permis l’ensemencement de l’évangile dans les nations. Là où il vous place il prépare la récolte qui vient.

Gardez la foi, ce temps prendra fin : regardez dans la Parole, au bout il y a toujours un souffle nouveau, une terre promise, l’établissement de la présence de Dieu pour des générations. Vous et vos enfants naturels et spirituels serez bénis. Dieu vous unira à d’autres pour changer le visage l’Eglise en une seule génération. Ce que vous avez semé dans les larmes, vous le récolterez dans des cris d’allégresse.

La prochaine Réforme, c’est vous

Depuis un peu plus d’une dizaine d’année, une nouvelle Réforme de l’Eglise a commencé. J’ai la conviction profonde qu’elle n’est pas à l’initiative des hommes, mais de Dieu. Il façonne son Épouse pour la préparer pour les Noces. Dieu n’a jamais pensé l’Église comme une hierarchie. On ne trouve aucune dénomination d’église dans l’Apocalypse. Quand Jésus reviendra il ne viendra pas chercher une institution.

L’Église n’est pas un lieu où l’on va, c’est un peuple auquel on appartient.

Vous qui êtes au désert aujourd’hui, vous n’êtes pas disqualifié ! L’Église n’est pas un lieu où l’on va, c’est un peuple auquel on appartient. Vous faites partie de la nouvelle Réforme de l’Eglise du Christ. Vous vivez de nouvelles choses, vous incarnez votre foi d’une façon fraîche. Vous êtes inspirés par de nouveau modes de rassemblement et de prière qui ne semblent pas pouvoir être étiquetés. C’est ça, vivre par l’Esprit ! Celui qui vit par l’Esprit, on ne sait ni d’où il vient, ni où il va.

Continuez à laisser Jésus être le Maître et vous guider. Ne fabriquez pas l’Église de demain, vous êtes l’Église de maintenant. Veillez à la guérison de vos blessure, à pardonner vos offenseurs et surtout ne reproduisez pas les fonctionnements des institutions humaines dont vous avez été tirés.

Vous possédez la Bible, vous avez l’Esprit de Dieu, rien ne vous manque. Vous avez tout ce qu’il vous faut là où vous êtes pour impacter votre territoire et faire des disciples, à commencer par vos familles. Le monde vous attend, lumières du monde. Ne vous affligez pas de la splendeur des oeuvres bâties de mains d’hommes, il n’en restera pas pierre sur pierre. Soyez les pierres vivantes du Seigneur pour bâtir avec Lui un Royaume qui n’est pas de ce monde.

Le prochain Réveil aura lieu parmi vous

Dans l’Histoire, aucun réveil n’a eu lieu dans une structure établie. Jésus lui-même a suscité le premier Réveil tout en déchirant le voile de l’ancien Temple. Ce que nous appelons un Réveil c’est un renouveau, une naissance. Où aura-t-il lieu ? Avec qui ? À quel moment ? Nul ne le sait mais j’ai la conviction qu’il se produira parmi ceux qui soupirent après la présence de Dieu et loin des systèmes humains actuels.

Je crois que vous êtes l’avenir de l’Église.

Il vous faudra du courage, car on se dressera contre vous. C’était déjà le cas contre Jésus. Mais je crois que vous êtes l’avenir de l’Église. Aux vainqueurs, à ceux qui tiendront jusqu’au bout, Dieu donnera à manger de l’arbre de la vie. Il a déjà fait de vous des colonnes dans son Temple spirituel. Relevez la tête, votre délivrance approche, votre Sauveur revient vers vous dans sa gloire.

Suggestion d'articles phares ⭐

Voir tous les articles phares

Vous voulez recevoir les nouveaux articles par email ?

Quelle fréquence d'envoi d'email vous convient ? *



Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails.
* champ obligatoire