Silhouette d'une femme devant un éclat de soleil, dans un champ sur une colline

Dieu a fait un merveilleux cadeau aux hommes : la prière. Si vous pensez que la prière est un devoir ennuyeux, sans doute avez-vous été trompé à ce sujet. Découvrez la prière comme votre inestimable trésor.

Un délice et non un devoir

Dans beaucoup de milieux, peut-être celui dont vous venez, la prière est un devoir. Mais pensez un instant à une personne qui vous est chère. Si vous passez du temps avec cette personne précieuse, ne serait-ce pas à la fois simple et agréable ? Vous ne verriez pas le temps passer, n’est-ce pas ?

La prière ne m’est pas un devoir, c’est ce que mon coeur réclame. La prière ne m’est pas un rite, c’est le délice de mon âme.

Voilà ce qu’est réellement la prière : un moment de coeur-à-coeur avec la plus merveilleuse personne qui existe, Dieu. Le devoir n’a rien à faire là-dedans. On n’aime jamais quelqu’un par devoir. Si je disais à mon épouse ou à un de mes enfants : “je t’aime parce qu’il le faut bien”, ce serait bien triste ne croyez-vous pas ? Mais si je lui disais plutôt “j’aime être avec toi” je suis certain que cela serait perçu différemment.

La prière est le délice d’une glorieuse rencontre. Un temps entre amis, mais avec le Roi qui peut tout, qui sait tout et qui nous aime. C’est pour cela que celui qui prie un peu chaque jour d’un coeur vrai et simple fait son régal de l’éclat du Dieu vivant.

Concevoir la prière comme un devoir à accomplir est sans doute l’une des stratégies les plus habiles et les plus ignobles de l’ennemi pour nous garder loin de Dieu. Ceux qui enseignent cela nous induisent en erreur. D’ailleurs Dieu dit lui-même qu’il n’aime pas que nous fassions nos prières “du bout des lèvres”, c’est notre coeur qu’il désire :

Ce peuple m’honore des lèvres, mais son coeur est éloigné de moi. (Matthieu 5:8, Ésaïe 29:13)

La plus simple des choses à vivre

Songez que parmi tout ce qu’un chrétien peut vivre, la prière est la seule qui puisse être vécue par n’importe quelle personne : bien portante ou malade, en forme ou épuisée, enfant, ado, adulte ou ancien, handicapée, parlant n’importe quelle langue. Un attention portée vers Dieu suffit.

La prière peut monter vers Dieu en tout temps, à n’importe quel moment de la journée, sans préalable, sans pré-requis. Un mourant peut prier, un prisonnier peut prier, une mère de famille épuisée, une personne âgée seule, un enfant qui ne sait pas encore bien parler…

Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. (Hébreux 4:16)

La prière demande bien plus un coeur qu’une bouche.

Le pécheur le plus ignoble dans son dernier souffle peut s’approcher pour demander la grâce. Celui dont l’âme est écrasée par la souffrance peut venir à chaque instant pour être régénéré en Jésus pour l’éternité s’il le désire. Vous ne savez pas quoi dire ? La prière ne demande aucune éloquence : elle demande un coeur bien plus qu’une bouche.

Viens à moi

Mon bien-aimé parle et me dit : Lève-toi […] et viens ! (Cantique des cantiques 2:10)

J’ai entendu dire que nos prières devraient être faites d’une certaine manière pour être acceptables. Mais alors qui serait suffisamment digne de parler à Dieu ? Le sang de Christ ne suffit-il pas ? La prière serait donc réservée à une élite éduquée ? Non. J’ai la conviction, au contraire, que nos prières imparfaites réjouissent le coeur de Dieu. Nos formulations importent bien moins qu’un coeur sincère. Celui qui ne sait pas bien parler peut prier avec l’assurance qu’il sera entendu et accueilli avec tendresse.

Quel cadeau Dieu nous a fait ! Il a offert à l’humanité cet accès au prix du sacrifice de Jésus. Une relation personnelle, tendre et permanente avec Celui qui est la source de tout et qui peut tout. Tout cela gratuitement, sans aucun droit d’accès ni aucune barrière.

La prière est un appel qui résonne pour chacun de nous : “Viens à moi !” dis Celui qui te chérit. Sachons bien cependant que nous n’accordons pas une faveur à Dieu en priant. C’est Dieu qui nous donne le privilège inestimable de nous approcher de Lui.

Pourquoi pas maintenant ?

Quand je songe à la réalité de ce prodigieux trésor qu’est la prière, je me demande pourquoi nous en profitons si peu. Si nous avions une invitation permanente au palais du président de la République, pour pouvoir lui parler à toute heure, lui faire connaître nos besoins en sachant qu’il va y répondre nous y serions souvent.

En réalité, en cet instant même, rien ne t’empêche, ami, de tourner ton coeur vers Dieu en toute simplicité. Si tu ne pries pas tu es comme un affamé qui refuse de manger devant une table de festin. Ton âme a besoin de Dieu et cette amitié t’es offerte dès maintenant, quel que soit l’état de ton coeur. Ne t’en prive pas !

Merci Ô mon Père pour le cadeau de la prière. Pardon d’avoir parfois délaissé ce délice que tu m’offres à chaque instant, celui de m’approcher de toi le grand Dieu Tout-Puissant. Je désire goûter davantage à la joie d’être aimé de toi et de t’aimer en retour. Change ma conception de la prière : qu’elle soit le ravissement de mon âme, un plaisir sans cesse renouvelé, une respiration de mon être entier pour toi, mon Bien-Aimé. Amen.

Chemin entre les arbres avec de puissants rayons de soleil

Une vie transformée : le chemin de l'intimité

Êtes-vous de ceux dont la vie chrétienne ne semble pas avoir expérimenté une profonde transformation ? Beaucoup restent sur le bord de l'océan de la présence de Dieu et peu entrent pour aller en pleine mer. Au cours des siècles, ceux qui ont expérimenté cette vie transformée ont suivi un chemin d'intimité que je vous propose d'emprunter ensemble.

Jeune femme les yeux fermés et souriante, pointant le doigt vers le ciel sur fond de parc

La suprématie de Christ

Pour les rachetés, Christ est devenu ce qu'il y a de plus précieux au monde. Sa présence est l'objet de leurs désirs. La communion avec Lui leur est indispensable chaque jour au point que s'ils s'éloignent de Lui ils dépérissent. Pour les chrétiens véritables, Christ est le premier en toute chose.

2 biches près d'un ruisseau, à l'ombre d'un gros arbre, par temps de brume

La fin du temps des cèdres, le début du temps des biches

Alors que je priais pour recevoir en toute simplicité la direction du Seigneur pour ma vie en cette saison, l'Esprit est venu me parler au travers du Psaume 29 : un changement important va s'opérer autour de nous au son de la Voix de L’Éternel. Qu'est-ce que cela veut dire ? Je me propose de vous partager ce que j'en ai compris.

Photo en noir & blanc d'un homme le visage au ciel devant un mur où se trouve un immense tag

Simplement Jésus

Dans une église était écrit en grand sur le mur du fond, face à l'estrade : "Enseignant, donne-nous simplement Jésus". Il y a une aspiration brûlante, un cri qui monte dans notre génération. Nous ne demandons pas à nos églises une ambiance, un orateur ou à être seulement bénis. Car tout est en Jésus et il nous suffit.

Vous voulez recevoir les nouveaux articles par email ?

Quelle fréquence d'envoi d'email vous convient ? *



Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails.
* champ obligatoire