Quand Jésus parle par énigmes...

Icône représentant plusieurs documents l'un sur l'autre Série : Entendre Sa voix
Icône horloge 6 min

écoute  intimité  disciple 

Silhouette d'un homme dans une forêt en contre-jour d'un lever de soleil lumineux

Jésus a utilisé des images et des histoires à de nombreuses reprises dans les évangiles. De même dans notre relation quotidienne avec Lui, il utilise des moyens indirects pour nous parler. Pourquoi ? Ne vous contentez pas de ce que vous comprenez directement par votre raisonnement. Car ces paraboles ont aussi et surtout un objectif bien précis : approfondir votre relation avec Lui.

Pourquoi Jésus utilisait des paraboles

Une des questions les plus légitimes que l’on peut se poser par rapport aux paraboles dans la Bible serait : pourquoi Jésus parle par ce moyen détourné ? Leur compréhension est interprétable, leur signification semble indirecte. Ils mêlent des éléments de notre quotidien et des réalités céleste. Ne serait-il pas plus simple d’avoir le sens explicitement ? Pourquoi tant de mystère ?

Le langage imagé et symbolique pratiqué fréquemment par les enseignants juifs de l’époque, a été utilisé par le Seigneur en certaines occasions pour présenter des réalités spirituelles comme celles du Royaume de Dieu. Ce sont des allégories. Nous pouvons simplement les recevoir mais leur pleine efficacité réside dans le fait qu’elles doivent être interprétées auprès de leur auteur pour être comprises.

Contrairement à une idée répandue, les paraboles n’étaient pas utilisées par Jésus seulement pour ancrer l’enseignement dans le quotidien de ses auditeurs. C’est trop limitatif et ce n’est pas ce que Jésus dit lui-même à propos de l’emploi qu’il en faisait. Pour nous en convaincre, nous pouvons consulter la première d’entre elles : la parabole du Semeur en Matthieu 13.

A première vue, nous pensons comprendre les grandes lignes de ce que Jésus a voulu dire au travers des différentes images qu’il emploie : le semeur, les graines, les terrains, les épines, les corbeaux… Nous pourrions penser que les auditeurs connaissaient bien ces éléments de leur quotidien. Mais souvenez-vous : nous, les lecteurs avons l’interprétation véritable un peu plus loin dans le texte. Lisez cette histoire sans sa signification à quelqu’un qui n’a aucune culture chrétienne, et même s’il est agriculteur, sera-t-il en mesure d’en déduire par lui-même ce que sont les différents types de terrains par exemple ? Ou la différence entre les ronces et les corbeaux ? Voici ce que Jésus dit à propos des paraboles :

Les disciples s’approchèrent, et lui dirent : pourquoi leur parles-tu en paraboles ? Jésus leur répondit : parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné. […] C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent. […] Car le cœur de ce peuple est devenu insensible; Ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles, qu’ils ne comprennent de leur cœur, qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. Mais heureux sont vos yeux, parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent ! […] Vous donc, écoutez ce que signifie la parabole du semeur. (Matthieu 13:10-18)

Quelle étrange réponse quand on y pense ! Jésus est littéralement en train de dire aux disciples qu’il utilise des paraboles pour que ses auditeurs… ne comprennent pas ! Plus précisément, Jésus explique que la réponse nécessite une démarche active et une disposition de cœur particulière pour en recevoir le bénéfice. D’un côté le peuple était comme sourd et aveugle à l’enseignement de Jésus, de l’autre les disciples se sont approchés de Lui avec le désir d’en savoir plus. Ils se sont mis en mouvement et ont interagi avec Jésus.

Les paroles “indirectes” comme les paraboles ont pour but d’attirer les disciples au Maître. Auprès de Lui se trouve la réponse. Et puisqu’ils se sont approchés de lui, Jésus leur révèle le sens de cette parabole. Souvenez-vous que dans cette scène, seuls les disciples ont finalement reçu l’interprétation de la parabole : les autres auditeurs n’ont donc pas compris ce que Jésus avait voulu dire.

L’imagerie nous conduit à reconnaître que notre compréhension intellectuelle et théorique n’est pas suffisante et que nous avons besoin d’être dans une certaine disposition de cœur, ayant le désir d’entrer en relation avec Lui. Nous dépendons du Seigneur pour saisir certaines réalités, ces réalités invisibles qui nous échappent. C’est lorsque nous admettons nos limites et que nous cherchons les réponses auprès de Lui plutôt qu’en nos capacités d’analyse et de déduction, que nous obtenons une réponse véritable et nourrissante.

Quels sont ces “langages indirects” dans nos vies ?

Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, Tantôt d’une autre, Et l’on n’y prend point garde. (Job 33:14)

Voici quelques langages indirects que Dieu utilise pour nous parler :

Oui ces éléments sont des langages que Dieu utilise. Ils doivent bien entendu être soumis à la pré-éminence et à l’autorité de la Bible sans en détourner le sens. Mais ils ne sont pas ignorer ou minimiser pour autant : ce sont comme des énigmes divines.

L’énigme a pour but de nous intriguer

L’enseignement du Rabbi dans la culture juive était souvent fait d’énigmes, de questions entraînant d’autres questions et donc d’interactions. Être un disciple s’ancrait dans une réalité de vie, dans un échange et non pas dans une salle de classe. Le but était d’attirer l’élève dans l’enseignement, plutôt que de pousser l’enseignement dans la tête de l’élève. Le maître vivait ce qu’il enseignait. Il ne s’agissait pas d’un modèle où les élèves prenaient des notes pour réussir leur « concours de disciple », mais de l’imitation d’un style de vie et d’un échange relationnel fréquent qui faisait de cet enseignement une ancre solide pour accomplir leur appel.

Et moi, je vous dis : Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira.

La conclusion que nous pouvons en tirer est que Dieu souhaite nous attirer à Lui par ces moyens détournés. Il va nous pousser à lui poser des questions, il va nous attirer dans sa Parole, il va nous attirer dans la prière. Les langages indirects de Dieu sont une intrigue qui nous pousse à nous mettre en mouvement vers Lui.

Dieu ne veut pas seulement nous donner des informations : il veut une relation

Au travers d’eux, Dieu ne veut pas seulement nous dire quoi faire : il désire une conversation à long terme avec chacun de nous. Il ne veut pas seulement nous donner des informations : il veut une relation. Il veut être cherché et trouvé

De tout temps, l’objectif de Dieu a été de rétablir cette relation intime avec son peuple, comme un Père avec ses enfants. Cette relation a été rompue par l’humanité lors de la Chute : et le Père a même sacrifié son Fils pour rétablir cette relation. Ainsi par le sacrifice de Jésus à la Croix, nous avons à nouveau accès au Père. Il continue inlassablement à vouloir nous attirer dans un lieu où nous dépendons de lui, où nous sommes à l’écoute et où il peut (enfin) nous parler. Je vous en prie : n’ignorez pas ces moments où Dieu vous parle de manière suprenante.

Suggestion d'articles phares ⭐

Voir tous les articles phares

Vous voulez recevoir les nouveaux articles par email ?

Quelle fréquence d'envoi d'email vous convient ? *



Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails.
* champ obligatoire