Femme métisse levant les yeux au ciel sur fond d'arbre

De nombreuses personnes de la Bible ont été relevées alors qu’elles étaient au plus bas. Cet extraordinaire trait de la personnalité de notre Dieu qui fait d’un indigent une personne de valeur est une source de réconfort pour tous les affligés de ce monde. Oui, Dieu relève et rétablit.

Le relèvement de Joseph

Ainsi, lui dit-il, je te mets à la tête de toute l’Egypte. (Génèse 41:41)

Entre le début et la fin de ce chapitre 41, Joseph va passer du statut de prisonnier oublié à chef de toute l’Egypte. La longue attente sans lumière de l’homme de Dieu dans les geôles égyptiennes, où il avait été enfermé injustement, prend fin en un souffle. Ou plutôt, en une nuit.

La longue attente sans lumière de l’homme de Dieu prend fin en un souffle.

En effet, le pharaon fit un rêve qui ne put être interprété que par Joseph. Dans cet affreux temps sombre, Dieu avait mis dans le coeur de Joseph une clé que nul autre ne pouvait actionner. Ainsi parfois dans nos temps sombres, Dieu cache des trésors célestes indécelables qui seront des clés pour le temps voulu.

Dieu donna également à Joseph la sagesse de savoir répondre au besoin d’appréhender les 7 années d’abondance puis les 7 années de famine prophétisées dans le rêve du Pharaon. Or nous savons que “La clé de la sagesse, c’est de révérer l’Eternel” (Proverbes 7:1). Ainsi, Joseph a puisé dans sa relation personnelle avec Dieu, sans doute approfondie dans le temps du cachot, ce qu’il fallait quand il fallait selon la parfaite providence du Seigneur.

Ces périodes infructueuses en apparence ne sont pas inutiles pour Dieu mais contribuent au parfait plan divin.

Nous pouvons donc avoir la certitude que nos temps sombres sont des occasion uniques de révérer Dieu davantage. Ces périodes infructueuses en apparence ne sont pas inutiles pour Dieu mais contribuent au parfait plan divin.

Le relèvement de Job

l’Eternel le rétablit dans son ancienne condition. Il donna même à Job deux fois autant des biens qu’il avait possédés. (Job 42:10)

Job connut sans doute l’une des pires déchéances possibles, passant soudainement de la prospérité à l’agonie proche de la mort. Il perdit ses biens, sa famille et tomba gravement malade. Et Dieu permit cela. Une si longue complainte d’incompréhension se fit entendre alors de cette chair meurtrie pour s’élever vers le Ciel, non sans nous rappeler le cri d’agonie du Christ sur la Croix.

Nos afflictions servent bien souvent un but qui dépasse notre simple personne.

Tout cela servit pourtant un but suprême, bien supérieur à l’homme agonisant à l’instant du récit. De même nos afflictions servent bien souvent un but qui dépasse notre simple personne. Chacun de nous lecteurs de la Parole a pu être au bénéfice de ce qu’a vécu Job ! Il a été pour tous ses frères et soeurs après lui une porte vers la compréhension de la souveraineté de Dieu sur l’univers. Quel honneur ! Qui parmi nous serait donc prêt à endurer la douleur pour que d’autres puissent mieux connaître Dieu ? N’est-ce pas là l’amour suprême et le désir qui devrait animer tout disciple du Christ qui lui-même souffrit pour notre salut éternel ?

Le relèvement de Pierre

Prends soin de mes brebis. (Jean 21:17)

Pierre connut le pire des échecs. Ayant renoncé à sa vie et à son travail pour suivre le Christ, ayant marché sur l’eau et reçu toute l’abondance de l’évangile, ayant été témoin de la rencontre de Jésus avec Elie et Moïse, il renia pourtant son Seigneur au moment critique. Sa lâcheté, son péché et son échec furent retentissants. Si vous mêmes avez le sentiment d’avoir échoué quelque-part dans votre vie, vous aurez toujours mieux réussi que Pierre.

Rien n’aurait pu enlever ce que Jésus avait décrété sur cet homme.

Et pourtant Jésus le rétablit et lui confia l’une des missions les plus importantes de l’Histoire : celle de fonder l’Eglise. Oui Jésus avait donné cette identité de pierre de fondation et rien n’aurait pu enlever ce que Jésus avait décrété sur cet homme impétueux et inconstant. Pas même ses péchés ou ses échecs.

Peut-être avez-vous le sentiment d’être passé à côté de certaines choses dans votre marche avec Dieu ? Sachez que votre identité en Christ est gravée sur ses mains comme la marque des clous. L’amour de Jésus a brisé le pouvoir du péché, de la mort ou de l’échec de votre vie à tout jamais, vous qui lui appartenez.

Seigneur, je crois en ta Parole et dans cette promesse de relèvement pour moi. Je crois que ce que ta bouche dit, ta main l’accomplit : nul ne saurait te détourner de ta volonté. Rien ne peux m’arracher à ton amour. Puisque je suis à toi, tu me relèveras. Amen.

Chemin entre les arbres avec de puissants rayons de soleil

Une vie transformée : le chemin de l'intimité

Êtes-vous de ceux dont la vie chrétienne ne semble pas avoir expérimenté une profonde transformation ? Beaucoup restent sur le bord de l'océan de la présence de Dieu et peu entrent pour aller en pleine mer. Au cours des siècles, ceux qui ont expérimenté cette vie transformée ont suivi un chemin d'intimité que je vous propose d'emprunter ensemble.

Jeune femme les yeux fermés et souriante, pointant le doigt vers le ciel sur fond de parc

La suprématie de Christ

Pour les rachetés, Christ est devenu ce qu'il y a de plus précieux au monde. Sa présence est l'objet de leurs désirs. La communion avec Lui leur est indispensable chaque jour au point que s'ils s'éloignent de Lui ils dépérissent. Pour les chrétiens véritables, Christ est le premier en toute chose.

2 biches près d'un ruisseau, à l'ombre d'un gros arbre, par temps de brume

La fin du temps des cèdres, le début du temps des biches

Alors que je priais pour recevoir en toute simplicité la direction du Seigneur pour ma vie en cette saison, l'Esprit est venu me parler au travers du Psaume 29 : un changement important va s'opérer autour de nous au son de la Voix de L’Éternel. Qu'est-ce que cela veut dire ? Je me propose de vous partager ce que j'en ai compris.

Photo en noir & blanc d'un homme le visage au ciel devant un mur où se trouve un immense tag

Simplement Jésus

Dans une église était écrit en grand sur le mur du fond, face à l'estrade : "Enseignant, donne-nous simplement Jésus". Il y a une aspiration brûlante, un cri qui monte dans notre génération. Nous ne demandons pas à nos églises une ambiance, un orateur ou à être seulement bénis. Car tout est en Jésus et il nous suffit.

Vous voulez recevoir les nouveaux articles par email ?

Quelle fréquence d'envoi d'email vous convient ? *



Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails.
* champ obligatoire